Technicité

Un savoir-faire innovant, signature de la famille de Boüard

La méthode d’élaboration de la famille de Boüard repose sur un savoir-faire innovant et la rigueur d’une double approche technique et scientifique. Le chai unique au monde de Château La Fleur de Boüard permet d’extraire la plus belle expression de ce terroir de Lalande-de-Pomerol, grâce à un procédé révolutionnaire. Une quête de finesse et de perfection nourrie par le respect du terroir et les analyses précises effectuées dans le laboratoire œnologique intégré au domaine.

Un Chai unique au monde

Extraire la quintessence du terroir

Améliorer sans cesse la qualité, telle est la ligne de conduite de la famille de Boüard. Pour y parvenir, elle s’appuie sur la richesse du terroir, un savoir-faire reconnu et l’instinct précurseur d’Hubert de Boüard de Laforest.

Dans son esprit a germé l’idée d’un principe révolutionnaire, conçu pour obtenir le meilleur du fruit. L’union fructueuse des intuitions d’Hubert de Boüard de Laforest, des savoirs de Philippe Nunes, Directeur Technique de Château La Fleur de Boüard, et de l’architecte Arnaud Boulain, qui a signé les chais du Château Angélus, a abouti à la construction d’un chai unique au monde.

 

Des installations innovantes et uniques

Le bâtiment de verre et de bois, parfaitement intégré au paysage du domaine, renferme entre ses murs, 28 cuves tronconiques inversées, qui semblent flotter dans l’air et utilisent de façon ingénieuse le travail par gravité. À La Fleur de Boüard, la vendange, une fois triée, est montée jusqu’aux cuves par un système gravitaire et tous les transferts de vin (délestage, sous-tirage des barriques…) se font par ascenseur, le premier de la rive droite.

Ce système de gravitation naturelle sur l’ensemble des installations permet l’extraction la plus douce possible, évite l’utilisation de pompe tout en optimisant le volume du vin de goutte. Ces innovations permettent de nombreux autres procédés d’excellence : chambre froide pour conserver et baisser de température de la vendange, le tri optique de dernière génération, la possibilité d’inertage des cuves. La sur-isolation des chais ainsi qu’une température régulée à 14°C permettent de préserver les arômes de fruits et évitent les risques micro-biologiques. Un générateur d’azote est utilisé pour la désoxygénation des vins afin de limiter les doses de SO2 et d’éviter les phénomènes oxydatifs du vin.

Grâce à une technologie de pointe, la famille de Boüard a réussi son pari : extraire la quintessence de ce terroir et faire d’un héritage une nouvelle richesse.

Le laboratoire œnologique

Se perfectionner, encore et toujours

Pour que le terroir offre ce qu’il a de meilleur, il faut le comprendre. La famille de Boüard mise sur l’écoute attentive de son vignoble, grâce au laboratoire d’analyses œnologiques implanté au Château La Fleur de Boüard.

Mariage de la science et de la technologie, le laboratoire œnologique est un lieu d’expérimentation et d’enrichissement des connaissances, afin de sans cesse progresser, pour encore améliorer la qualité et toujours se perfectionner.

Révéler la pureté et l’éclat du vin

Les nombreuses explorations menées dans ce vivier de recherches ont permis d’atteindre un équilibre agronomique bénéfique à la vigne. La haute précision des analyses offre la possibilité d’apporter les soins les plus fins dans l’élaboration du vin. Grâce à cette étude rigoureuse du vignoble, Hubert, Matthieu et Coralie de Boüard de Laforest entretiennent une relation saine et respectueuse avec la terre. Cette recherche d’équilibre, de justesse et de finesse aboutit à l’élaboration de vins qui s’expriment dans le respect de leur terroir et dévoilent toute leur pureté et leur éclat naturel.

Le savoir-faire

Plus qu’un savoir-faire, une signature

Pour faire de ce vignoble un héritage familial, Hubert de Boüard de Laforest s’est entouré de ses enfants, Coralie et Matthieu, à qui il a transmis la gestion du domaine. Philippe Nunes, véritable expert et technicien, complète cette force collective en tant que Directeur Technique. Ensemble, ils veillent à élaborer la plus fidèle et fine expression de ce terroir.

Coralie et Matthieu
de Boüard

À la direction du domaine depuis 2014, Coralie de Boüard-Maillet œuvre pour faire rayonner l’image de Château La Fleur de Boüard et sa présence à l’international. Grâce à un habillage des vins plus moderne et élégant, et une démarche orientée vers l’événementiel et l’œnotourisme, elle a su insuffler une nouvelle dynamique. Elle est aussi en charge des relations avec les acteurs du marché, ce qui la mène dans de nombreuses tournées en France et à l’étranger.

Rencontrer Coralie de Boüard

À ses côtés, Matthieu de Boüard de Laforest a naturellement cultivé ses connaissances en viticulture dans le domaine familiale. Suite à une formation en œnologie et viticulture, il part découvrir de nouveaux horizons viticoles en Espagne, en Afrique du Sud, en Argentine, en Australie, en Thaïlande et au Liban. Globetrotteur et autodidacte, il forge son expérience pendant plus de cinq ans au cours desquels il acquiert une connaissance précise de l’influence du terroir et du climat sur le comportement de la vigne.

Rencontrer Matthieu de Boüard

Technicité

L’esprit de famille

Pour les accompagner dans l’épanouissement du vignoble, Coralie et Matthieu s’appuient sur des collaborateurs d’exception. Leur père Hubert de Boüard de Laforest, Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux et Consultant pour de nombreux vignobles, reste un vigneron dans l’âme. Il s’engage à servir les intérêts du terroir, pour qu’il exprime pleinement son caractère. À ses côtés, Philippe Nunes, également Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux, Directeur Technique et Consultant Associé, connaît parfaitement les préoccupations du vignoble et veille avec précaution sur le bien-être des vignes et du vin.

Cette synergie de savoirs et d’expériences, stimulée par un solide esprit d’équipe, permet d’aboutir à ce niveau d’exigence et de précision, symbolique de l’expertise de la famille de Boüard.

Leur père,
Hubert de Boüard de Laforest,
Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux
et Consultant pour de nombreux vignobles,
reste un vigneron dans l’âme.

Il s’engage à servir les intérêts du terroir,
pour qu’il exprime pleinement son caractère.

Mieux qu’un savoir-faire,
c’est une signature.

Rencontrer Hubert de Boüard